Si vous avez mis en place une stratégie digitale pour votre entreprise, vous avez peut-être déjà lu ces deux mots énigmatiques : growth hacking. Mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ?

Webmarketor vous dit tout sur cette approche originale du marketing digital, destinée à booster la croissance de votre entreprise tout en réduisant le coût de votre stratégie. Prêt à devenir un growth hacker confirmé ? Suivez le guide !

Growth hacking : traduction, please !

Si vous effectuez une recherche rapide sur le growth hacking, vous lirez certainement à plusieurs reprises qu’il s’agit d’un état d’esprit plus que d’une stratégie ou d’une technique marketing.

Chez Webmarketor, nous ne sommes pas tout à fait d’accord avec cette conception du growth hacking. Pourquoi ?

Parce que le growth hacking, que vous pouvez littéralement traduire par « piratage de croissance », intègre toute une série de techniques qui permettent de poursuivre un objectif : accroître les revenus de l’entreprise qui l’utilise tout en réduisant ses coûts marketing. Le growth hacking, c’est donc un objectif et une vaste gamme de techniques qui permettent de l’atteindre : vous avez dit « stratégie » ?

Chez Webmarketor, nous considérons que le marketing digital n’est jamais un état d’esprit. S’il doit effectivement reposer sur une vision et servir les valeurs de votre marque ou de votre entreprise, il est avant tout stratégique et opérationnel : c’est aussi le cas du growth hacking.

Growth hacking : quels avantages pour votre entreprise ?

Une stratégie de growth hacking peut présenter de nombreux avantages pour une entreprise ou une organisation, à condition de la mener dans les règles de l’art. Cette approche marketing vous permettra ainsi de :

  • Faire croître les revenus de votre entreprise, mais aussi d’améliorer sa notoriété et sa visibilité en ligne ;
  • Étoffer votre base de données utilisateurs, afin de booster votre prospection commerciale ;
  • Réduire les coûts de votre stratégie marketing, en vous appuyant sur des techniques, des outils et des fonctionnalités gratuites sur le web.

La réussite d’une campagne de growth hacking doit reposer sur 5 piliers essentiels, qui ne sont pas sans nous rappeler les leviers de l’inbound marketing.

Les 5 piliers du growth hacking

Toute stratégie de growth hacking repose sur les 5 piliers suivants : acquisition, activation, rétention, prescription et revenus.

  • Acquisition : dans un premier temps, les techniques mises en place doivent vous aider à acquérir du trafic sur votre site web.
  • Activation : dans un second temps, il va vous falloir engager vos visiteurs en les amenant à réaliser une première action sur votre site web. Il peut s’agir d’une simple prise de contact, d’un abonnement à une newsletter ou bien d’une consultation de démo en ligne, par exemple.
  • Rétention : en growth hacking, une première visite ne suffit pas ! Il vous faut donner envie aux internautes de revenir sur votre site web, en les relançant avec une campagne d’e-mailing ou sur les réseaux sociaux.
  • Prescription : avant même de convertir vos prospects en clients fidèles, vous devez les amener à recommander votre site web et votre entreprise. Là encore, le web social pourra vous y aider.
  • Revenus : enfin, toute stratégie de growth hacking doit vous permettre d’accroître les revenus de votre entreprise, mais aussi la notoriété de ses produits et services. Il s’agit là de convertir vos prospects en clients, mais aussi de les fidéliser sur le long terme pour améliorer leur customer lifetime value.

Vous souhaitez compléter votre stratégie d’inbound marketing avec les techniques du growth hacking ? Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé et d’une stratégie sur mesure avec Webmarketor, agence digitale à Toulouse : il suffit de nous contacter !